Librairie-olympique.fr » Astuce Santé beauté » Problème d’éjaculation : comment résoudre ses problèmes d’éjaculation ?

Problème d’éjaculation : comment résoudre ses problèmes d’éjaculation ?

L’éjaculation désigne l’éjection de sperme à partir de l’urètre. C’est un phénomène physiologique naturel qui a lieu dans la majorité des cas quand l’homme atteint l’orgasme, peu importe son intensité. Toutefois, il arrive que l’individu soit atteint d’un trouble de l’éjaculation comme par exemple :

  • L’éjaculation précoce.
  • L’anéjaculation.
  • L’éjaculation tardive.
  • L’éjaculation rétrograde.

Qu’est-ce que l’anéjaculation ?

Ce problème d’éjaculation désigne une absence complète d’expulsion de sperme, et ce en dépit d’une érection provoquée par une réaction d’excitation sexuelle. Il est en général associé à une absence d’orgasme et pourrait représenter un type de frigidité de l’homme, ce qui toucherait, selon le peu d’études existantes, entre 7 et 10 % des individus de sexe masculin. Il s’agit d’un trouble primaire dans le cas où il est présent depuis toujours et de trouble secondaire quand il se produit après une vie sexuelle dépourvue de troubles.

Quelles sont les causes de l’anéjaculation ?

Dans les cas d’anéjaculation primaire, la cause est surtout psychogène. Sans en prendre conscience, l’homme ne s’autorise pas à se laisser emporter par le plaisir et ne se lâche pas pendant l’acte sexuel. A l’opposé, pendant une masturbation ou en période de sommeil paradoxal la nuit, il sera en mesure d’éjaculer, mais cette expulsion de sperme n’est pas à tous les coups associée à une sensation de plaisir.

Problème d'éjaculation

Les origines de ce problème remontent généralement à une éducation rigoureuse durant l’enfance, cela provoquera un malaise de l’homme vis-à-vis du plaisir érotique et sexuel. Le fonctionnement inconscient mis en jeu est le reflet d’une crainte d’apporter du plaisir aux femmes, une peur de les souiller. Toutefois, l’absence d’orgasme ne pose pas de problème aux individus atteints d’anéjaculation car ce n’est pas ce qu’ils recherchent. Ils souhaitent s’ajuster à une vie sexuelle classique et faire le nécessaire avec leur partenaire. Tant que celle-ci n’émet pas de plaintes, ils remplissent leur mission et arrêtent l’acte à cause de la fatigue et non pas parce qu’ils sont victimes d’une baisse de tension sexuelle.

Si l’anéjaculation est d’apparition secondaire, les facteurs incriminés sont surtout mécaniques, en rapport avec des altérations organiques et l’âge. Il est donc possible qu’un nerf ait été lésé au cours d’une intervention d’un adénome de la prostate. Quelques pathologies comme la sclérose en plaques ou le diabète sont aussi capables de provoquer ce genre de trouble par lésion neurologique.

Par ailleurs, certains médicaments (antiparkinsoniens, neuroleptiques, antidépresseurs, etc) sont en mesure d’empêcher l’éjaculation en fonction de la dose prescrite.

D'autres textes pour vous :